Le Crédac d’Ivry-sur-Seine

Claire le Restif, directrice du Crédac – Centre d’art contemporain d’Ivry-sur-Seine m’a accueilli au sein de la Manufacture des Œillets, nouvel espace dédié au centre d’art depuis que celui-ci a quitté le Centre Jeanne Hachette conçu par l’architecte Jean Renaudie.

Lors de cette visite approfondie du Crédac,  qui prend place sur près de 1000m², une magnifique exposition consacrée à l’artiste roumain Mircea Cantor confronte le spectateur à une certaine représentation de la société contemporaine, entre phishing et onirisme.

© Mission Grand Paris Culturel

Le Crédac s’inscrit dans une conjonction d’équipements qui se connaissent et travaillent ensemble, à la fois ancrés sur le territoire ivryen (médiathèque, cinéma d’art et d’essai, tissu associatif), mais plus largement rassemblés en réseau : TRAM et DCA. Comptant 48 centres d’art, l’association DCA (Développement des Centres d’Art) – présidée par Claire Le Restif – a l’ambition de fédérer ces institutions et de mettre en valeur l’action culturelle de ses membres.

Crée en 1987, le Crédac dispose de plusieurs salles permettant d’accueillir divers publics, dont une consacrée aux enfants. Par ailleurs, le Crédac a pour projet d’accueillir des artistes en résidence.

A l’horizon 2012, le Théâtre des Quartiers d’Ivry, Centre Dramatique National du Val-de-Marne, devrait ouvrir ses portes dans un des bâtiments de la manufacture, soutenu par le ministère de la Culture (DRAC) et la Ville d’Ivry-sur-Seine.

Je recommande vivement la visite de ce centre d’art exigeant et de grande qualité. Une bonne occasion vous sera fournie le 19 janvier 2012 lors du vernissage de l’exposition de Mathieu Mercier…

Publicités