La dimension intellectuelle du Grand Paris : Olivier Mongin et la revue Esprit

© sens-public.org

Rencontre aujourd’hui avec Olivier Mongin.

Rencontre est le bon mot. Car, au-delà de la stature d’intellectuel on découvre une personnalité nourrie de ses voyages, notamment au Brésil, de ses amitiés, de ses réseaux. Il est probablement l’un des penseurs urbains les plus affûtés sur le Grand Paris. Il a très tôt pris conscience de la « condition urbaine » – titre d’un de ses plus remarquables ouvrages, publié au Seuil.

Je me souviens aussi du numéro d’Esprit consacré au Grand Paris en décembre 2011, qui a nourri notre réflexion. Il est engagé dans la dimension opérationnelle aux côtés de Djamel Klouche comme aux côtés d’Antoine Rufenacht par exemple.

Il a une vision continentale et appelle de ses voeux un projet majeur de façade maritime, au débouché de la Seine, avec Le Havre en épicentre. A cette vision s’ajoute une réflexion constante, structurée autour de la démocratie, de la condition urbaine, de la globalisation…

Bref, un exemple d’excellence intellectuelle qui construit, par la revue Esprit notamment, les éléments d’un débat sociétal dont on a tant besoin

Publicités