Ca bouge sur l’Île Seguin !

© urbanews.fr

Je suis particulièrement heureux de voir la programmation culturelle et artistique de l’Ile Seguin entrer dans une phase concrète et opérationnelle.

Dès l’origine de ma mission, j’avais proposé que l’Ile Seguin reçoive une identité culturelle forte, affirmée. Certes la Fondation Pinault préfigurait cette vocation culturelle. Mais François Pinault avait finalement renoncé à s’implanter sur la pointe aval de l’île. Et d’autre part, il m’était apparu très tôt qu’affecter la seule pointe aval à un équipement culturel – comme par exemple le projet d’y implanter un Centre européen de création contemporaine, que j’ai étudié attentivement – aurait été une erreur : entouré de bureaux, l’équipement n’aurait pas pu être porté par son environnement, s’endormant dès 18 heures, et il serait vite devenu  un îlot délaissé dans une île bureaucrate. J’avais donc proposé un plan plus ambitieux : les deux pointes devaient être affectées à des activités culturelles et un lieu artistique et programmatique au centre de l’île devant relier les deux pointes et faire circuler la création, la diffusion de façon multidirectionnelle et pluridisciplinaire.

L’arrivée de Jean Nouvel a permis de concrétiser cette proposition programmatique, et les deux pointes (aval et amont) vont prendre tournure.

Il reste à définir de façon plus précise l’occupation de l’espace central de l’île ; la proposition d’y créer quelques tours, destinées à le structurer, ayant soulevé des critiques.

Deux événements concrets viennent en tout état de cause de faire avancer, de façon décisive, la mise en œuvre de ce programme :

1/ Le Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian vient de lancer, le 28 décembre 2011 un Appel Public à la Concurrence pour la construction et l’exploitation d’un grand équipement musical sur la pointe aval de l’Ile Seguin à Boulogne Billancourt. Il est notamment disponible sur les sites internet du Département, du Bulletin officiel des annonces des marchés publics, et du Journal officiel de l’Union européenne.

2/ Le Maire de Boulogne-Billancourt, Pierre-Christophe Baguet, a signé le 16 novembre une promesse de vente avec la société suisse Natural Le Coultre, scellant le premier projet culturel privé de l’Ile Seguin. Spécialiste mondial du transport d’œuvres d’art et de la gestion d’expositions publiques, Natural le Coultre mènera ce projet d’espace dédié à l’art contemporain pour créer un lieu inédit et polyvalent sur la pointe Sud-est (amont) de l’île. Selon Nelly Wenger, présidente de l’Exposition Nationale suisse de 2002 et directrice générale de Nestlé Suisse: « Le projet donnera naissance à un grand pôle d’arts plastiques et visuels ».

Il n’est donc plus exact de dire qu’il ne se passe rien sur l’île Seguin. Celle-ci, je le rappelle, étant la plus importante opération du Grand Paris culturel.

Publicités