Jean-Louis Capitaine, un lieu se ferme

Un mot sur la disparition cet été de Jean-Louis Capitaine. Je l’ai connu au moment où j’ai transformé le Musée de l’Affiche – fondé par F. Mathey et Alain Weill – en Musée de l’affiche et de la publicité qui dépendait de l’UCAD.

Il nous avait aidé et soutenu, dans cette mutation institutionnelle. Sa culture de l’image du cinéma était immense.

Son repère était situé 67, Rue de Babylone, en face de la Pagode. Et il vous y recevait comme un ami. Ce lieu mythique s’appelait « Ciné-Images ». Il faisait le lien entre l’affiche et l’image animée, le cinéma en particulier. Il était à lui tout seul une bibliothèque, un musée, un témoin du Grand Paris Culturel.

Publicités