ZOOM

L’Atlas de l’influence française au XXI ème siècle qui vient d’être publié chez Robert Laffont avec l’Institut français a mobilisé, autour de Michel Foucher, une cinquantaine d’experts de premier plan. Cet Atlas est le bienvenu. Il illustre par des textes, des cartes, des graphiques, les territoires, les domaines et les instruments par lesquels s’exerce notre influence dans le monde.

Le chapitre trois est consacré à la culture, les idées et les savoirs. Avant d’en donner un aperçu, notons que l’influence culturelle ne doit pas être analysée et comprise en tant que telle. Elle est composante d’une influence globale où le culturel est aussi déterminant. Ainsi, le chapitre 1er parle  t-il de la langue, de l’humanisme juridique, de notre capacité d’agir sur le système international, de notre présence économique dans la mondialisation…Chacun de ces chapitres met en évidence notre capacité. Mais cette capacité reflète la culture française. Elle en est la résultante.

De même pour le très intéressant chapitre 2 qui met en évidence notre style, notre savoir faire, notre créativité. Qu’il s’agisse du luxe, de la gastronomie, de l’édition, de l’architecture, du design, de nos universités, de notre médecine, de quoi parle t-on sinon de culture, résultante de nos vertus, de nos valeurs, de nos comportements, de nos pratiques…

C’est pourquoi le chapitre 3, consacré de façon explicite à la culture, aux idées et au savoir doit davantage être lu comme l’exposé des fondamentaux par l’illustration de domaines spécifiques ( industries culturelles, diplomatie numérique, audiovisuel extérieur etc…) que sous la forme d’un chapitre spécifique, différent et distinct.

Précipitez vous sur cet Atlas. Il identifie l’empreinte de la France dans le monde et devrait nous guérir du franco-pessimisme ambiant.

Publicités